les amis de la bibliothèques Albert Cohen de Saint Leu la Forêt
vous êtes ici > accueil > patrimoine
médiathèque Georges Pompidou
présentation
Occupation/Résistance
Conférences en images
 
langue française
sans faute
erratum
le tréma
vacances avignonnaises
 
évènements
Balade à pas comptés
La plume musicale
Yvette Godin
Robert Bigot
La question Tibétaine
Bach et Rameau
la trilogie Joubert
géopolitique de l'islam
une dame nommée wanda
Johann von Schiller
Konrad Lorentz
Frantz Schubert
Wanda Landowska
Albert Einstein
Prix Ernaux 2008
Prix Ernaux 2007 palmares
Prix Ernaux 2007
Prix Ernaux 2006
Prix Ernaux 2005
Prix Ernaux 2004 adultes
Prix Ernaux 2004 juniors
Journée Reine Hortense
Journée St Leu la poésie
Erreur de Chantal Gosset
Victor Schoelcher
 
du côté des femmes

aung san suu kyi
Wangari Maathai
 
coups de coeur
Jean Bensimon
maestro
Lettre à mon jardin
Pour Camille
Gisèle Pineau
Diaporama
Club lecture
Bonnes nouvelles
Histoire de coeur
Cinéma
Conte-leu
Musique
Les mille et une nuits
l'écrivain
l'attaché case
à mots contés
la sente
chagrin d'amour
vous avez dit coua
 
remue-méninges
 
patrimoine
Eyvind Johnson
Hortense, duchesse de St Leu
histoire de st leu
conférence sur la résistance
les sentes de st leu (pdf)
 
jeunesses
Gwenaell Poline
Marie-Ange Le Rochais
Modigliani
A vos manettes
Marie Turcan
Eléonore Greif
Lucie Greif
 
contact
 
patrimoine de St Leu

 

Histoire de Saint Leu

 

L’article sur les origines de Saint-Leu, paru dans le numéro 3 de Signets, vous a fait traverser l’époque gallo-romaine dans la forêt puis celle de l’installation des Francs dans la vallée. La présence de sarcophages mérovingiens atteste d’une vie religieuse dès le Vème ou VIème siècle sur les hauteurs de Saint-Leu. Dès les temps carolingiens (de 751 à 987) une église est édifiée près de ce cimetière et c’est là que va naître le village.
Ce n’est pourtant qu’au début du XIIème siècle (entre 1111 et 1128) qu’il est fait mention dans un document officiel de l’église de Saint-Leu. Le village dépendra de la baronnie des seigneurs de Montmorency dont l’un des principaux revenus provenait alors de plusieurs moulins et de deux viviers très poissonneux établis près d’un cours d’eau aujourd’hui disparu qui traversait la plaine. Les vignes alimentaient également l’économie locale dès le Moyen-Age.
Mais revenons aux origines de l’église. Elle est dédiée à Saint Leu, descendant de Clovis, né près d’Orléans vers 573 et mort à Sens en 628 . Archevêque de Sens, il fut un moment exilé, sur la foi de faux rapports, par Clotaire II. Réhabilité sous les honneurs, il faisait l’admiration de tous par sa charité.

L’église et son cimetière un peu plus à l’est se trouvaient au nord de notre actuel chemin de Madame au bout de la rue Bellevue. L’église et son village se situent au XIème siècle à la même altitude et sur la même ligne droite que les églises de Taverny et de Saint-Prix. A l’origine, deux axes traversent Saint-Leu : un chemin relie les trois églises – correspondant à nos chemin Madame et chemin des claies - et une voie qui conduit, selon un axe Chauvry-La Chaumette ou Calmeta, village au pied de la colline, à cette église de Saint-Leu. Cette rue porte jusqu’au XIVème siècle le nom de Rue du Monasterium, probablement vu l’importance de l’édifice et la présence des moines de Pontoise. Cette rue va à l’époque rejoindre la "Cavée" - chemin creux - reliant Saint-Prix à Chauvry.
Tandis que prospère Saint-Leu en « haut », se développe aussi au pied de la colline un autre village du nom de Calmeta, aux maisons groupées aux abords d’une léproserie. Nos actuelles rue de la Forge (ex rue du Plessis) et rue du Château reliaient l’église de Saint-Leu à Calmeta.
Un troisième axe apparaît plus tard au XIIIème siècle : l’actuelle Rue de la Marée, ancien chemin par lequel les voitures des mareyeurs amenaient le produit de la pêche de la Manche vers les Halles de Paris. Cette rue de la Marée à Saint-Leu sera abandonnée au milieu du XVIIème siècle par les mareyeurs quand sera crée la route de Paris à Auvers qui emprunte la Grande Rue (rue du Général-Leclerc). Il paraît probable que cette « Grande Rue » existait déjà au XVème siècle car la place de la Forge est déjà citée alors.
Il nous faudra revenir dans un prochain article sur la « migration » du village d’en « haut » qui va se rapprocher de Calmeta.


Marie-Claude Lacombe

 

haut de page

vous êtes ici > accueil > patrimoine
Saint Leu La ForêtCommunauté d'agglomération Val ForêtCommunauté d'Agglomération Val Parisis
271 Chaussée Jules César
95250 Beauchamp
01 30 26 39 41
Médiathèque Georges Pompidou Saint-Leu-la-ForêtMédiathèque Georges Pompidou Saint-Leu-la-Forêt
           6 avenue des Diablots
           95320 SAINT-LEU-LA-FORÊT
           Tél. : 01 34 18 36 80
           mediatheque.stleu@valparisis.fr
   
Les amis de la médiathèque de Saint Leu la Forêt | 8, sente des Potais - 95320 Saint-Leu-la-Forêt - 01 39 60 52 11 - lesamis@signets.org | réalisation création site vannes ©2012