les amis de la bibliothèques Albert Cohen de Saint Leu la Forêt
vous êtes ici > accueil > événements
médiathèque Georges Pompidou
présentation
Occupation/Résistance
Conférences en images
 
langue française
sans faute
erratum
le tréma
vacances avignonnaises
 
évènements
Balade à pas comptés
La plume musicale
Yvette Godin
Robert Bigot
La question Tibétaine
Bach et Rameau
la trilogie Joubert
géopolitique de l'islam
une dame nommée wanda
Johann von Schiller
Konrad Lorentz
Frantz Schubert
Wanda Landowska
Albert Einstein
Prix Ernaux 2008
Prix Ernaux 2007 palmares
Prix Ernaux 2007
Prix Ernaux 2006
Prix Ernaux 2005
Prix Ernaux 2004 adultes
Prix Ernaux 2004 juniors
Journée Reine Hortense
Journée St Leu la poésie
Erreur de Chantal Gosset
Victor Schoelcher
 
du côté des femmes

aung san suu kyi
Wangari Maathai
 
coups de coeur
Jean Bensimon
maestro
Lettre à mon jardin
Pour Camille
Gisèle Pineau
Diaporama
Club lecture
Bonnes nouvelles
Histoire de coeur
Cinéma
Conte-leu
Musique
Les mille et une nuits
l'écrivain
l'attaché case
à mots contés
la sente
chagrin d'amour
vous avez dit coua
 
remue-méninges
 
patrimoine
Eyvind Johnson
Hortense, duchesse de St Leu
histoire de st leu
conférence sur la résistance
les sentes de st leu (pdf)
 
jeunesses
Gwenaell Poline
Marie-Ange Le Rochais
Modigliani
A vos manettes
Marie Turcan
Eléonore Greif
Lucie Greif
 
contact
titre-évènements
vous êtes ici > accueil > événements
Programme des Conférences 1er semestre 2017
21/01/2017 à 17h Bernard Guillaume Clairefontaine La réconciliation franco-allemande en chansons 1959-1990
11/02/2017 à 17h Marielle Barret Clairefontaine Les femmes durant la 1ère guerre mondiale
11/03/2017 à 17h Hyacinthe Ravet
Musicologue et sociologue, professeure à l'Université Paris-Sorbonne
Médiathèque Les femmes et la musique En collaboration avec HM Médiathèque
25/03/2017 Thierry Leclerc
Comédien et chanteur
Clairefontaine Paris chansons Paris poèmes
08/04/2017 Jonathan Mandelbaum Clairefontaine Lawrence d'Arabie, de la réalité à la légende
22/04/2017 Denis Taurel Clairefontaine Tzara-Dada Évocation littéraire et artistique
13/05/2017 Marie-Hélène Parinaud Clairefontaine La vérité sur Cléopâtre
17/06/2017 Christian Barret Clairefontaine L'ecole durant la première guerre mondiale

L’école dans la Première guerre mondiale

L'école dans la Première guerre mondiale
Tel sera le sujet évoqué par Christian Barret, Professeur agrégé d'histoire, lors de la conférence qu'il donnera le
samedi 17 juin à 17 h
à Claire Fontaine 23 avenue de la Gare 95320 Saint-Leu-la-Forêt
dans le cadre du cycle annuel proposé par les Amis de la médiathèque.

Dès la rentrée 1914, le fonctionnement de l'école est désorganisé par la guerre. Des enseignants sont envoyés au front, des établissements scolaires sont détruits, d'autres sont transformés en caserne ; des élèves s'absentent pour participer aux travaux agricoles. L'école n'en reste pas moins mobilisée pour défendre une patrie en danger.

Sujets de devoirs, bons points distribués et affiches sur les murs des salles de classe montrent que la guerre est au centre de l'enseignement. La dictée est l'occasion de glorifier les soldats. La rédaction vise à célébrer un héros de la guerre ou à rendre hommage aux alliés de la France. Dans les exercices de calcul, la distance de tir des canons remplace les robinets qui fuient.
Par ailleurs, les élèves contribuent au quotidien à l'effort de guerre. Ils assurent le lien entre les familles, souvent privées du père, et la parole officielle qui justifie les sacrifices. Ils sont largement utilisés lors des journées des œuvres patriotiques pour inciter la population à "verser son or pour la France" ; ils apprennent à leur mère les bons gestes pour économiser l'énergie et les vivres si nécessaires au front.
Autant de sujets abordés lors de cette conférence du 17 juin.


La vérité sur Cléopâtre

samedi 13 mai 2017 à 17h 

à l'Espace Clairefontaine, Salle André Maura,
23 avenue de la Gare à Saint-Leu-la-Forêt.

Personnage mythique dont la vérité historique crée encore débat:

"La vérité sur Cléopâtre"

présentée par Marie-Hélène Parinaud. 

Marie-Hélène Parinaud, Docteur en Histoire, EHESS, a rédigé sa thèse sur  "La Génération de la Révolution"
Historienne-Ancienne Conservatrice au musée Carnavalet, Paris. Auteur de la "La Révolution Française à travers les collections du musée Carnavalet", ed Paris Musée 1989.
Commissaire de l'exposition à l'hôtel de ville "C'était Paris dans les années 50" et du catalogue éponyme 
qui a  été récompensé par le prix Malouet, de l'Académie Française.
Auteur de la biographie de "Vidocq, le Napoléon de la Police".
Journaliste, elle  a animé "Une mémoire pour demain",  émission hebdomadaire sur  Radio Bleue, illustrant l'évolution
de la vie quotidienne des cinquante dernières années, à travers les témoignages des auditeurs; la vie  dans les abris pendant les bombardements, les premiers votes des femmes, le permis de conduire, la machine  à  laver automatique etc...
Chroniqueuse sur la Cinq , dans l'émission "Arrêt sur image" présentée par Daniel Schneidermann.
Elle vient de contribuer pour César et Cléopâtre  à l'ouvrage "Les dix rendez-vous qui ont changé le monde" publié sous la direction de David Chanteranne.


CESAR ET CLEOPATRE

Les amours entre la célèbre reine égyptienne Cléopâtre et le tout puissant et charismatique Jules César sont un épisode à la fois mystérieux et charmant de l'histoire. Ils sont dignes des ébats charnels de Jupiter lui-même. En effet, si de leur amour va naître un enfant légendaire et secret, Césarion, il donne à la reine une place à part dans l'histoire et une notoriété qui va « faire jaser » du sénat romain jusqu'aux lieux les plus sordides de l'empire.

Cléopâtre est une descendante de Ptolémée Ier, général et compagnon d'Alexandre le Grand. Elle est donc grecque mais a la particularité d'aimer son peuple et d'attacher une importance toute particulière – voire orgueilleuse – à faire reconnaître l'Egypte comme étant LA grande civilisation du monde méditerranéen avec Rome. Elle est polyglotte et parle la même langue que son peuple, chose qui n'était jamais arrivée chez un quelconque descendant de Ptolémée, une dynastie occupant pourtant le trône depuis trois siècles. Elle devient reine en 51 av. notre ère mais, ne pouvant gouverner seule, elle est obligée d'épouser son frère, Ptolémée XIII, qui est de dix ans son cadet. Un véritable
« boulet » ! Au même moment César dessine les plans de sa prise de pouvoir sur les institutions romaines. Comme nous le savons tous, il y parvient progressivement, poussant à la fuite son ancien allié Pompée, devenu entre-temps son ennemi. Et devinez où ce dernier fuit : en Egypte ! Et César va le poursuivre jusqu'aux rives millénaires du Nil sacré.

L'Egypte n'est plus le royaume d'Hatshepsout, d'Aménophis III ou de Ramsès II. Il est sur le déclin. Le père de Cléopâtre, Ptolémée XII, n'a pu se maintenir sur le trône que par l'intervention opportune de Rome à qui il doit beaucoup d'argent. Le couple royal égyptien, qui avait pris le parti de Pompée, voit donc revenir comme un boomerang leur position politique contre César. Car ils ne craignent pas de voir Pompée, ruiné et sans pouvoir militaire, accoster les rives d'Alexandrie, mais plutôt la fureur de César qui le poursuit, rongeant sa haine contre le pays qui a jadis apporté son soutien à Pompée. Il faut prendre une décision ! En politique – et c'est toujours le cas aujourd'hui – il n'y a rien de plus simple ni de plus lâche que de retourner sa veste : Pompée accoste le 30 juillet 48 et est immédiatement assassiné.

César est furieux ! En bon et fier romain, il voulait disposer de Pompée par ses seules armes. Aussi, sa rancœur contre le pays des pyramides est de plus en plus forte… mais il n'avait jamais rencontré Cléopâtre ! A l'instant de son arrivée, il ne souhaite pas voir les maîtres de l'Egypte. Il s'enferme dans un palais à Alexandrie, s'occupe des restes de Pompée et réfléchit par quels moyens il va pouvoir faire payer la traîtrise des Egyptiens.

Il est seul dans son immense cabinet de travail. Partout autour de lui, l'architecture, la peinture et les écritures hiéroglyphiques – un mystère pour lui – semblent le narguer. Il prend la décision : avant toute chose l'Egypte doit rembourser Rome pour l'aide qu'elle lui a apporté au temps de Ptolémée XII. Or, l'Egypte est le plus grand producteur de blé de tout le pourtour méditerranéen – le « grenier à blé » de l'empire comme on l'appellera ensuite – et devra rembourser sa dette en nature et en armes. Il s'apprête à convoquer le couple royal lorsqu'un serviteur lui apporte un bien étrange présent : un tapis ! César est intrigué car le serviteur prend un soin particulier à le poser délicatement au sol. Sans demander une quelconque permission, le serviteur à la peau bronzée déroule avec lenteur le tapis et en sort l'objet de toute sa délicate attention : une femme à la peau douce et claire. Elle est habillée avec élégance et finesse et son regard perçant croise immédiatement celui de César troublé. Ne voilà-t-il pas n'importe quelle courtisane se disait-il : en effet César, c'est Cléopâtre !

Troublant le protocole, la reine a forcé la porte du conquérant romain et est bien décidée à dicter sa loi ! Elle veut être la principale interlocutrice de César. Elle veut négocier sans son frère qui, pour elle, n'a aucune légitimité.

Je l'imagine trop fière pour se rabaisser au point de parler en latin, et d'ailleurs César parle un grec parfait ! Aimant la mise en scène, Cléopâtre a revêtu un costume pour l'occasion : probablement est-elle en Hathor ou en Isis. A vingt ans, son charme opère déjà ! César est subjugué par cette femme entreprenante dans la discussion et de trente-deux ans sa cadette. La beauté de la reine - pourtant peu visible sur les rares représentations que l'on a d'elle -, son nez légendaire et surtout le charisme pénétrant de sa personnalité, dictent à César la suite des négociations. A cet instant de leur rencontre, c'est comme s'il avait toujours aimé l'Egypte !

La suite nous la connaissons. Etrangement, César accorde à la reine l'intégralité du pouvoir de l'Egypte et Ptolémée, rebelle, meurt opportunément noyé. La rigidité du protocole d'accords entre Rome et Alexandrie est adoucie grâce à des moments plus intimes desquels naîtront Césarion. Le terme d'amour « doux » entre les deux amants est sûrement un euphémisme car Marc Antoine, futur autre amant puis mari de Cléopâtre, n'aura pas à se plaindre de la rigueur et la forte « virilité » de ses ébats avec sa femme.

Ah Cléopâtre …. Tu as tellement d'importance dans ce monde ! Tu influences encore à tel point l'imaginaire que je me permets de terminer cette conclusion par la célèbre pensée de Pascal qui fait tant d'honneur à ta place dans la Grande Histoire : « Le nez de Cléopâtre s'il eût été plus court toute la face de la terre aurait changé. »

Téléchargez et imprimez ce texte

Programme des Conférences 2ème semestre 2017
23/09/2017 Michel Setan Médiathèque "Littérature, langue et expression"
14/10/2017 François Berguerand Médiathèque "Les transports, le défi et la nécessaire "R"évolution"
04/11/2017 Bernard Guillaume Médiathèque "Angela Merkel, une allemande de l'Est de 1954 à 1990"
25/11/2017 Grégoire Ichou Clairefontaine conférence musicale "Le quartier de Montmartre"
 

DSC_0026Fraternités, Tome 1 : 1792, l'Ordre guillotiné de Jean-Christophe Camus et Ramon Rosanas (2 octobre 2013)

FRATERNITÉS : Une saga familiale qui dévoile les temps forts de la franc-maçonnerie à des périodes emblématiques de l’Histoire de France, à commencer par la Révolution ...

en savoir plus

 

DSC_0026Marie-Ange Le Rochais Hardling vient de publier chez Des Ronds dans l'O un ouvrage destiné aux collégiens de 3ème  et aux lycéens mais aussi aux adultes. Ces femmes qui changent le monde

L'histoire
Pour les filles qui ne savent comment réagir devant les insultes de grands benêts plus forts en muscles. Pour les garçons chétifs ou émotifs qui se font traiter de femmelettes comme si c'était une injure... Pour ceux qui pensent que la femme est inférieure à l'homme et qui par leur sexisme et leur mépris attisent la violence.

De "grands hommes" se sont égarés sur ce chemin et s'il est dommage de les réduire à des citations, comment et pourquoi les ignorer ? Ne serait-ce que pour rappeler que nul n'est à l'abri de l'intolérance. Pour que nos filles n'oublient jamais de se dire : "J'entreprendrai et je réussirai."

 
Pour voir plus en arrière, consultez les archives

 

vous êtes ici > accueil > événements

 

Saint Leu La ForêtCommunauté d'agglomération Val ForêtCommunauté d'Agglomération Val Parisis
271 Chaussée Jules César
95250 Beauchamp
01 30 26 39 41
Médiathèque Georges Pompidou Saint-Leu-la-ForêtMédiathèque Georges Pompidou Saint-Leu-la-Forêt
           6 avenue des Diablots
           95320 SAINT-LEU-LA-FORÊT
           Tél. : 01 34 18 36 80
           mediatheque.stleu@valparisis.fr
   
Les amis de la médiathèque de Saint Leu la Forêt | 8, sente des Potais - 95320 Saint-Leu-la-Forêt - 01 39 60 52 11 - lesamis@signets.org | réalisation création site vannes ©2012